CPIE Pays de Tronçais
LES BATEAUX, LES INFOS, LES COLOS,
Liquidation de l'association

 

 

Les 4 salariés qui restent en ce début d’année ont le regret de vous faire savoir que l’association ATENA labélisée Centre Permanent d’Initiatives pour l’environnement du Pays de Tronçais a été déclarée en liquidation judiciaire par un jugement du Tribunal de Grande Instance de Montluçon le jeudi 15 janvier 2015. En conséquence, l’association sera donc dissoute, les locaux fermés et le personnel licencié. 30 années (1984/2014) d’éducation à l’environnement, 20 années (1994/2014) d’insertion par l’environnement se terminent. Avec plus de 1300 salariés passés par lecentre de Tronçais , des dizaines de milliers d’enfants des 4 coins de France accueillis en plein cœur de la forêt domaniale de Tronçais, et des milliers d’animations diverses , le CPIE fermera définitivement ses portes d’ici quelques jours . Avec 500 000 euros de chiffre d’affaires annuel injectés dans l’économie locale pourtant moribonde, c’est aussi un acteur du développement touristique du nord-ouest du département qui quitte la scène. L’équipe remercie les très nombreux témoignages des enseignants, des partenaires ou têtes de réseaux associatifs qui soulignent, en ce moment difficile, leur satisfaction des services rendus, l’utilité éducative et sociale de notre association et s’interrogent sur le manque de soutien « politique ». Les salariés vous invitent à prendre connaissance du dernier communiqué du président Berthelot qui lui-même s’interroge sur le « mutisme général »des élus depuis la mise en redressement judiciaire de l’association en juin dernier. Qu’ils soient élus communaux, locaux,du pays ou départementaux, tous les élus ont disparu mystérieusement de l’écran radar …Pour quelles raisons ? A part une tentative scandaleuse et esseulée d’ingérence ces derniers mois l’association n’a reçu aucune réponse aux dossiers ou projets proposés aux « partenaires » locaux et, a été curieusement « lâchée » par tout le monde … Pour quelles raisons ?...Aux quelques esprits chagrins essentiellement basés localement, qui parlent sans savoir, il est rappelé une dernière fois, que le CPIE était une association qui s’autofinançait,  ne bénéficiait d’aucune subvention de fonctionnement, était la seule structure à payer son loyer contrairement aux associations « cousines » du pays de Tronçais et ne percevait pas de subvention d’équilibre comme d’autres …Enfin, sans que ces propos ne soient considérés comme un éloge funèbre, nous ne passerons pas sous silence l’attitude irresponsable et scandaleuse des nouveaux voisins arrivés sur le site et qui ,sans que nous ne soyons autorisés à nous défendre et sans aide communale nous ont privé d’une opération de réhabilitation d’un des bâtiments d’hébergement il y a trois ans,  nous privant de centaines de milliers d’euros pourtant promis à notre propriétaire.. Enfin, avant même que l’association ne soit enterrée, ses élus démis de leurs fonctions et ses salariés licenciés, nos naturalistes et ornithologues ont observé l’arrivée très rapide d’une nouvelle variété d’oiseaux , jamais observée en Forêt deTronçais ou en Val de Cher…

 

 

Ils sont déjà là...

 

 

Les associations ...Un plan social invisible...

 Il n'y aura pas de grèves, pas de bonnetsrouges, pas de cheval noir, pas de violence, pas de cris, pas même un murmuredans les médias. 40 000 emplois de moins et pas un mot. Ce sont les petitesassociations qui seront principalement touchées. Donc pas de plan social massif, juste une multitude de licenciements silencieux...

Témoignages


Rejoignez nous : page Facebook

Aux élus politiques

Communiqué du Président aux élus politiques.

g-berthelot-liquidation-cpie(1).pdf

Remerciements

Toute l'équipe des salariés du CPIE tient à remercier les personnes , qui témoignent dans ce moment difficile que traverse l'association, de leur soutien . A titre individuel , ou au titre de responsables de groupes en hébergement restauration , animation , nombreux sont les retours très positifs qui illustrent la satisfaction des bénéficiaires de prestations du CPIE du Pays de Tronçais.

Retrouvez quelques témoignages ci après en cliquant sur l'onglet "lire la suite"

Lire la suite
Expression libre !
Libre expression
Communiqué

Le président et l'ensemble des membres du bureau du Conseil d'administration invitent adhérents et partenaires du CPIE à prendre connaissance du communiqué suivant,

communique-valide-en-bureau-le-9-septembre.pdf

 

Lire la suite
Constat amer

A lire ...

Constat amer d'une vérité !

http://www.bastamag.net/265-000-emplois-associatifs

Témoignage : Les associations en difficultés
 

Yvon Bec. Président de l'Union Nationale des CPIE . Les raisons de la réduction du nombre de salariésne sont pas à aller chercher bien loin : la réduction des financements publicsde ces dernières années (ceux de l’Etat en premier, puis ceux des départementset maintenant ceux de toutes les collectivités locales) est sans doute laprincipale cause. Il faut ajouter à cela pour les associations et notammentpour la multitude des petites associations, la difficulté à trouver desfinancements alternatifs. On dirait par ailleurs que tout est fait en Francepour dégoûter les associations de bénéficier des fonds européens, tellement lesdossiers de demande et de justifications sont complexes et dévoreurs de tempset de compétences sans parler des retards de trésorerie qu’ils entrainent etdes risques inhérents.        

Extraits de  http://www.elunet.org/spip.php?article83152

  

 

 
Mentions légales Bongo